Equateur
Créez votre voyage

Il était une fois l‘Equateur…

Les premières traces de civilisations dateraient de 3500 avant J.C. (Valdivia) et celles des Amérindiens vers 600 après J.C. A partir de 1450, les Incas sont de la partie et se heurtent à la résistance des autochtones. L’Equateur sera annexé à leur empire dès 1500 sous le règne de Huayna Capac, jusqu’à sa mort en 1526 et l’attribution des territoires à ses fils Atahualpa et Huáscar. La lutte de pouvoir entre les deux frères facilitera la vie au conquistador espagnol Francisco Pizarro à son arrivée en 1532, et amènera la chute de l’Empire Inca en 1533.

L’occupation espagnole

Au XVIIème siècle, L’Equateur devient un centre artistique majeur (école de Quito) et l’empire espagnol poursuit sa colonisation jusqu’aux premiers mouvements indépendantistes de la fin du XVIIIème. La première insurrection contre l’Espagne a lieu en 1809, puis Guayaquil obtient son indépendance en 1820. Après les batailles menées par Antonio José de Sucre, l’Equateur est annexé à la Gran Colombia (dirigée par Simon Bolivar) le 24 mai 1822, lors de la bataille du Pinchincha. Le pays officialise son indépendance le 14 août 1830. 

Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
Créez votre voyage
    Rafael Correa, président de l'Equateur depuis 2006 !
    Rafael Correa, président de l'Equateur depuis 2006 !

    Vers la modernité

    S’ensuit un désordre politique jusqu’en 1860 et l’arrivée de Gabriel Garcia Moreno puis du libéral Eloy Alfaro (de 1875 à 1912). Ils participeront au développement économique du pays (cacao, industrialisation, transports ferroviaires) jusqu’à la crise du cacao en 1920. L’Equateur entre en conflit avec le Pérou en 1941 (un traité entérinera les rivalités territoriales en 1998). Autour des années 1950, le pays devient le premier producteur mondial de bananes. Des gisements de pétrole sont découverts en Amazonie dans les années 70 et font exploser l’économie. Les élevages de crevettes se développent autour de 1990. A la même époque, de forts soulèvements sont menés par les Indiens pour la reconnaissance de leurs droits. Le pays est "dollarisé" en 2000, ce qui fait chuter l’économie et appauvrit les populations.

    Après une longue période d’instabilité politique, Rafael Correa est élu président en 2006. En 2008, le pays se dote d’une nouvelle constitution (redéfinit le développement social, l’accès à la santé, les droits des indigènes, les préoccupations écologiques et la nationalisation des ressources naturelles) et Rafael Correa est réélu en février 2013. 

    Exemples de voyages à personnaliser